A propos de ce blog

Ça veut dire quoi exactement "Agnostique" ?

"L’agnosticisme est une position philosophique considérant la vérité de certaines propositions concernant notamment l'existence de Dieu ou des dieux comme inconnaissable: à la différence des croyants, considérant probable ou certaine l'existence de telles divinités, ou des athées l'estimant impossible, les agnostiques refusent de trancher"
Source: Wikipedia

Pourquoi est-ce le titre de ce blog ?

Parce que c'est une position d'ouverture qu'adoptent naturellement beaucoup de scientifiques (croyants ou athées) dans leur démarche. 
Imaginons un scientifique croyant: il aura vite fait de conclure que Dieu a fait les pastèques avec des stries pour que l'homme puisse y découper des tranches (c'est un exemple réel).
Imaginons un scientifique athée: il aura vite fait de conclure des lois de Newton que Dieu n'existe pas et que tout peut s'expliquer par de simples lois mécaniques.
On le voit bien: le problème, c'est de conclure
La science n'est pas conclusive, elle est évolutive.


Par exemple, la position de l'école de Copenhague concernant l'interprétation de la mécanique quantique me semble tout à fait agnostique (Contrairement à la position idéaliste de Wigner ou réaliste de Einstein). Voir les commentaires sur l'article du paradoxe EPR. Voir aussi l'article sur le problème de l'induction.

C'est pourquoi j'adopte volontiers la dernière partie de la définition: "les agnostiques refusent de trancher".

Je pense que l'agnosticisme est la position la plus pragmatique, sage et rationnelle lorsqu'on n'a pas assez d'information pour décider.

Pourquoi j'écris ce blog ?

Tout est décrit dans le premier article: L'introduction

Quel est le thème de ce blog ?

Dans la saison 1, il y a un "fil rouge", qui mène de l'entropie au chaos, à l'auto-organisation et à l'émergence.
La saison 2 vise à ébranler nos certitudes, à garder l'esprit ouvert et sans repos, même vis-à-vis des idées les plus largement répandues car elles constituent parfois des préjugés et nous empêchent de voir plus loin.
La saison 3 critique l'organisation actuelle du monde du travail et de l'économie et montre qu'il existe d'autres pistes tout aussi créatrices de valeur.
Peut-être y aura-t-il une saison 4... peut-être sur la génétique, la biologie, le monde vivant, l'évolution, ou encore sur l'histoire, la préhistoire, l'archéologie. 
Les sujets ne manquent pas pour garder l'esprit sans repos, dans un état de non-équilibre.

Qui suis-je ?

Je suis un homme marié de 42 ans, père de 2 enfants (un garçon de 12 ans et une fille de 10 ans).
Mes enfants sont extraordinaires (en toute objectivité) et passent leurs temps à rigoler et à être curieux de tout. J'essaie de les accompagner sur ce chemin. (j'en oublie parfois de garder une distance car je me définis volontiers comme un enfant caché dans un adulte)
Mes grands-parent étaient résistants (ça a une importance dans le fait que je ne révèle pas mon identité) et l'une de mes grands mère est libanaise (ça a une importance dans l'intérêt que je porte à cette région qui a une histoire richissime, notamment dans l'antiquité)

Je suis passionné depuis l'enfance par l'antiquité, l'astronomie et la quête de nos origines et depuis très longtemps par la physique, la génétique, l'évolution, les neurosciences, la psychologie, la sociologie, l'histoire et finalement toute connaissance disruptive en général.

Au niveau professionnel, je suis ingénieur en informatique.
Les livres et les blogs/vidéos suivants sont ceux qui m'inspirent le plus dans la vie professionnelle:
  • "La vérité sur ce qui nous motive" de Dan Pink (voir la vidéo an anglais)
  • "Sortir de la boite" de Arbinger Institute (voir la vidéo en anglais)
  • "Management 3.0" de Jurgen Appello (voir ici et  des idées intéressantes)
Au niveau de mes loisirs, j'aime la lecture évidemment, le tennis, le sport, écrire ce blog, jardiner et faire des barbecues - bières - clopes avec des amis et/ou de la famille.

Si vous avez d'autres questions ?

N'hésitez pas à me les poser via les commentaires

6 commentaires:


  1. Bonjour,
    Suite à la découverte de votre blog, je me permets de vous contacter car je souhaitais vous faire découvrir le service Paperblog, http://www.paperblog.fr dont la mission consiste à identifier et valoriser les meilleurs articles issus des blogs.
    En espérant que le concept de Paperblog vous intéresse, n’hésitez pas à me contacter pour toutes questions ou renseignements.
    Audrey
    Responsable communication
    contact@paperblog.com

    RépondreSupprimer
  2. Lorsque l'on se cantonne aux sciences dites "dures", il est juste de constater que les connaissances qu'elles produisent ne permettent pas de trancher sur la question de l'existence ni des dieux, ni des licornes. Mais on peut aussi (Un peu comme Gérard Mordillat et Jérome Prieur), s'intéresser à l'histoire de la naissance des religions.
    On constate alors l'inventivité immense des hommes en matière de création de divinités... C'est un point fort en faveur de certains athées pour lesquels : "Les dieux, les déesses, les fantômes, et bien d'autres êtres existent en tant que nombreuses créations humaines. Les religions, tout comme les civilisations, naissent, croissent, déclinent, vieillissent, et meurent, parfois en ayant une descendance".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voir à ce sujet l'article sur les illusions cognitives:
      http://pvegalnrt.blogspot.fr/2014/07/les-illusions-cognitives.html

      Supprimer
    2. Merci.
      J'ai trouvé la lecture de cet article très agréable, et réconfortante.
      Cela dit, ma position est de contester que l'agnosticisme est une position d'ouverture.
      Le "rien ne permet de décider" est plutôt une fermeture, alors que le " Allons voir un peu comment les hommes ont inventé les déesses et les dieux " ouvre un champ de recherche passionnant.
      Non ?

      Supprimer
    3. Voir aussi à ce sujet cet article:
      http://pvegalnrt.blogspot.fr/2015/01/lobscurantisme.html

      Je ne nie pas que ta question soulève un champs de recherche passionnant, mais soit je n'ai pas compris ce que tu voulais dire (dans ce cas, peux-tu préciser?), soit elle relève d'une affirmation non démontrée:
      celle qui consiste à dire que dieu n'existe pas. (athéisme)

      Or dieu existe peut-être, de même que les cygnes noirs (voir l'article sur l'induction): en réalité personne ne peut ni démontrer qu'il existe, ni le contraire. C'est un pur débat d'opinion.
      C'est pourquoi je pense qu'il faut rester ouvert et admettre que d'autres puissent penser différemment.
      C'est en ce sens que je parle d'ouverture.

      Supprimer
    4. @Anonyme : la fondation des religions est effectivement un domaine passionnant. Je viens de lire un livre sur l'histoire de l'Islam et c'est complexe, riche, tout ce qu'on veut. Personnellement, je suis aussi agnostique mais ça ne me semble pas une position fermer. Oui "on ne peut pas décider" mais ça n'empêche pas de considérer le fait religieux. Si on ne peut décider que Dieu existe, on est forcé de constater que les religions, les croyances existent. Dieu n'existe peut-être pas, mais il existe au moins dans le coeur et les pratiques de milliards d'individus sur notre Terre, c'est incontournable. C'est pour ça que les 2 postulats ne sont pas séparés et que la position est ouverte. L'athéisme est en soi une sorte de religion ("tout est religieux" pourrait-on dire comme les extreme-gaucho de 68 disait "tout est politique"). L'agnosticisme permet de se tenir à équidistance et d'observer (à équidistance mais pas totalement à distance puisque nous partageons la même condition humaine). Il faut aussi distinguer la croyance et le fait religieux. Les juifs, chrétiens et musulmans sont on ne peut plus séparés alors qu'ils partagent la même histoire (Jésus était un juif et Mahomet se voyait fils d'Abraham et tenait Jesus en grande estime).

      Supprimer